“Cher Fidel,
Tu nous a quittés et c'est bien la première fois que je ne suis pas d'accord avec toi.
Athènes, 26.11.2016
Mikis Theodorakis”

 

Crédit photo: greece.greekreporter.com

 My dear Guy,

I cannot believe that you have left forever; you, who with your love and friendship were my most valuable support from the moment I met you, about 43 years ago, until this moment when I am losing you forever.
I am grateful, because you believed in my music and my work, often alone, against all others, and you supported me in the most difficult moments of my life. So much so that at some points I felt that I should continue moving forward, if for nothing else, at least to justify your fight and give you joy.
But it is not only your powerful intellect, your deep learning and your will of steel that distinguished you from other people; it was above all the unique nobility of your soul and the integrity of your character.
You were an uncompromising person and a person of integrity: great virtues, rare in our dark age, virtues that enlightened me and guided me through the rough paths of my life.
How glad, how blessed was I, my dear Guy, to have met you and been so close to both you and the faithful, worthy, valuable partner in your life, our beloved Ariel ...
And now you are gone and you have left me alone, without your precious love, your unshakeable faith and your incomparable, unique ethos, which were probably some of the most valuable gifts life has given me.
Now I see you and embrace you, even from far away, for the last time. But you must know that in your long journey, your dear friend Mikis will always be with you. My great love, my gratitude, my deep respect, my thoughts, my thanks and above all my Music, which you loved and in which you believed so much, will accompany you forever in your long journey.

Goodbye, my dear friend.

Mikis Theodorakis
 
Athens, 27.5.2016    

Nous avons la profonde douleur de devoir faire part du décès, survenu le 17 mai 2016, de Guy Wagner, créateur et éditeur responsable du site officiel www.Mikis-Theodorakis.net

Guy nous a quittés après une longue et courageuse lutte contre une maladie implacable.

Dans l’immédiat, nous n’allons pas pouvoir garder le site à jour, comme par le passé. Mais nous cherchons une personne prête à et capable de prendre la succession de Guy. Aussi avons-nous bon espoir que cette situation ne sera pas de longue durée.

Restez donc fidèles à notre site. Nous vous tiendrons informés des suites – et vous remercions pour votre compréhension.

Ariel et Claude Wagner

Depuis un certain temps nous vivons les conséquences de l’inexistence en politique du gouvernement de SYRIZA. Inexistence politique qui petit à petit et conséquemment nous a conduits à la situation actuelle.

Quelle est-elle?

Lire la suite : L’HEURE ZERO

Déclaration de Mikis Theodorakis sur les élections du 20 septembre 2015

Il n'y a aucun doute que normalement les élections ont lieu pour amener au pouvoir la force parlementaire qui conduira le peuple pendant la prochaine session parlementaire de quatre ans, en appliquant son programme. Mais aux prochaines élections, quel est le programme qui sera mis en application par le parti qui va gagner?

Hier M. Juncker a rappelé qu'il a été déjà voté par le gouvernement de SYRIZA et par Bruxelles, notre programme « national », c’est-à-dire, le Troisième Mémorandum, et – comme un véritable gauleiter – il nous a menacés que si nous ne l'appliquions pas nous serions sévèrement punis.

Je repense à l'époque de l'occupation allemande et je me demande comment les Grecs auraient réagi dans le cas où le gauleiter d’alors aurait décidé d’appeler à des élections. C’est-à-dire, auraient-ils accepté de prendre part à cette tournure en ridicule de la démocratie en constituant des partis avec un « programme de gouvernement » à la main, ou seraient-ils partis pour les montagnes, comme cela avait été le cas. Car comme il a été prouvé, les Grecs de l’époque étaient encore des patriotes fiers, qui affrontaient les gauleiters lourdement armés debout et prêts à se sacrifier pour l'honneur et la dignité de la patrie.

Lire la suite : LES ELECTIONS, L'HONNEUR ET LA CORDE AU COU


Rencontre Theodorakis - Lafazanis

 

Athènes, le 25/08/2015

 

Cher Panagiotis,

Lors de la rencontre que tu m'avais demandée, il y a quelques jours, tu étais d'accord avec moi que l'actuel Parlement constitue en réalité le principal instrument au service de la politique du Mémorandum, avec comme objectif de faire voter les lois qui le servent sous un couvert démocratique.

Parce que l'existence d'une minorité permanente (KKE-SYRIZA) servait comme alibi aux Tenants Systémiques du Pouvoir et aux étrangers. Surtout aux étrangers. Autrefois, vous tous au SYRIZA sous Alexis Tsipras, vous avez cru qu'après la conquête de la majorité au Parlement et votre avènement au gouvernement, vous réussiriez à frapper au cœur du Système et à transformer un parlement pro-mémorandum en un parlement anti-mémorandum. Que s'est-il finalement passé?

Ce que SYRIZA a réussi, c'est de renforcer le front pro-mémorandum. C'est-à-dire que lui même est devenu une force pro-mémorandum, avec la Nouvelle Démocratie, PASOK et le nouveau parti POTAMI.

Cela confirme le principe que l'on ne peut pas frapper le Système à partir de l'intérieur du Système, car on deviendra soi-même Système. Cela veut dire que si vous prenez part aux élections, vous chercherez, bien sûr, à devenir une partie de la Maison pécheresse. Alors, il y aura devant vous deux possibilités: soit, en tant qu'opposition vous fonctionnerez comme un alibi aux décisions antipopulaires des étrangers, soit, si vous accédez au gouvernement, vous aurez le sort de l'actuel SYRIZA pro-mémorandum. Etant donné que la force du système est un catalyseur. Avec une exception: le Peuple grec uni et debout. C'est une honte que les forces populaires qui voteront pour vous, auront le sort des partisans de SYRIZA qui, qu'ils le veuillent ou non, voteront pour les Mémorandums. Donc, pour les mesures catastrophiques du Troisième Mémorandum qui risquent de s'avérer fatales pour l'avenir du pays et de notre peuple. C'est là l'action destructrice du  troisième protocole qui peut se révéler fatale pour l'avenir de notre pays et pour le peuple.

Comme ancien camarade et comme ton  ami, je t'invite, ainsi que les partisans du nouveau parti, à nous rencontrer sur les remparts du Front Populaire qui, aujourd’hui, tient haut la dignité de notre Peuple. Et demain, quand il sera émancipé, il sera la seule force qui puisse libérer définitivement notre patrie et offrir à notre peuple la Liberté, l'Indépendance et la Fierté.

Avec mes salutations fraternelles

Mikis Theodorakis

M. Lafazanis répond à Mikis également par "lettre ouverte"que la présence de son "Union populaire" au Parlement n'est pas incompatible avec sa présence dans le Front populaire: "Je ne vais pas devenir Tsipras", écrit-il.

Original grec: http://www.mikistheodorakis.gr/el/writings/statements/?nid=5190
Réponse de M. Lafazanis: http://theodorakism.blogspot.com/2015/08/a_26.html#more

Traduction française: Iraklis Galanakis

Résultat de recherche d'images pour "SPITHA"

Chers amis et camarades de combat de SPITHA d'aujourd'hui, d'hier et de demain,

C'est avec une vraie douleur pour notre pays et pour notre peuple que je vous écris sur le temps qui a été perdu pour SPITHA qui, alors qu'il avait commencé comme un soleil, a fini comme une petite lampe à l'huile. Pourtant, SPITHA continue d'exister, grâce à la foi inébranlable de dix à vingt camarades de combat qui ont cru en nos idées et en moi personnellement.

Finalement, comme vous le voyez certainement aussi, les évolutions politiques et la vie-même nous ont DONNÉ RAISON.

Je vous exhorte donc à ne pas perdre encore cette nouvelle opportunité et je demande à tous et à toutes d'aider, afin que SPITHA redevienne comme nous l'avions rêvé des le premier instant: Fort et précurseur, avec le rayonnement et la conviction d'un véritable combattant de la première ligne de l'évolution ayant comme objectif la délivrance de notre peuple et la conquête de notre indépendance nationale.

Pour cette raison nous avons décidé, moi et quelques fidèles amis, camarades de combat, de vous rappeler de nouveau tous les textes que nous avions écrits à ce jour sur la nécessité de créer le Front Populaire Patriotique et Démocratique Panhéllenique qui aidera le peuple à se débarrasser une fois pour toutes des sauterelles étrangères et à devenir maître chez lui.

Comme vous pouvez le voir aujourd'hui, tout le monde et en particulier ceux qui ont trahi la Gauche parlent d'un Front. Ne leurs accordons pas la faveur de nous faire voler cette idée, comme ils l'ont fait jusqu'à présent.

Athènes, 21/08/2015

Mikis Theodorakis

 - diffusé le 22 août 2015 -

 
Traduction française: Iraklis Galanakis

Résultat de recherche d'images pour "μικης θεοδωρακης"

Par un appel rédigé le jour-même de son 90e anniversaire et co-signé par de nombreuses personnalités, Mikis Theodorakis demande à« faire respecter toute la volonté du peuple grec, comme il s’est exprimé lors du référendum du 5 juillet ».

Voici le texte intégral:

Défendons la patrie et la démocratie !

Le 5 juillet, le peuple grec a rejeté, à une majorité écrasante, l'ultimatum des créanciers, lesquels se comportent comme d’impitoyables colonialistes et destructeurs de notre pays. Le peuple a demandé la fin des mémorandums de la destruction et du pillage du pays, de la colonisation de la Grèce qui a commencé en mai 2010.

Ce Non, qui a surpris toute l'humanité, a été donné dans les circonstances les plus difficiles, des circonstances de terreur propagée par la quasi-totalité des médias, de menaces et de chantage de la part des puissances internationales les plus fortes et de guerre économique naissante, et qui ont conduit à la fermeture des banques. Ce Non est comparable aux grands Non de notre histoire comme ceux de 1821, 1940, 1941-1944 et beaucoup d’autres avec lesquels le peuple grec a gardé la dignité, la culture et les conditions morales les plus fondamentales de son existence en tant que nation structurée.

Lire la suite : DÉFENDONS LA PATRIE ET LA DÉMOCRATIE!

 Cher Mikis, nous nous souvenons, Ariel et moi, de notre joie étonnée lors d'un concert à Paris, il y a de cela, ô combien d'années, quand ton premier petit-fils est né.

Tu t'inclinas sur la scène, et la lumière de l'amour et de la joie rayonnait dans tes yeux. Toi, qui avais traversé l'enfer, subi la prison, la torture, le bannissement et l'exil, tu avais survécu pour accomplir la destinée humaine la plus naturelle: tu étais devenu grand-père.

 Maintenant que tu as atteint tes 90 ans, ce sentiment d'émerveillement est de retour.

 Toutes ces réalisations: tes innombrables heures de musique immortelle, tes écrits littéraires –, théoriques, autobiographiques, politiques –, ton engagement de citoyen et ton infatigable activité, tes épreuves et tes tourments individuels... Où as-tu toujours trouvé, où continues-tu de trouver la force d'assumer tout cela sans broncher?

Nous secouons la tête d'admiration et nous pouvons seulement dire: Merci, cher Mikis, pour ta créativité, l'ampleur de la beauté que tu as ajoutée à nos vies. Merci pour ton dévouement, l'exemple que tu as toujours été et que tu continues d'être pour nous tous.

 Tu ne dois jamais nous quitter, nous avons trop besoin de toi – et la Grèce a besoin de toi plus que quiconque: ton pays bien-aimé, pour lequel tu souffres encore, alors qu'elle revit actuellement une tragédie antique. Les Grecs, debout, fiers dans leur désespoir, levant le  poing et criant leur OXI! de défi contre les dieux fous du pouvoir et de l'argent qui hurlent leur rage et assouvissent leur impitoyable vengeance.

 La Grèce et nous, tes amis, avons besoin de ton rugissement de vieux lion dans nos oreilles. Nous avons besoin de voir ta crinière blanche et tes yeux brillants menant la lutte, blessé, certes, mais toujours citoyen parfait, défendant la juste cause avec ton courage et ton intégrité innés. Nous t'aimons, Mikis Theodorakis, nous t'aimons et avons besoin de toi.

 Bon anniversaire – et bien d'autres anniversaires à venir. Χρόνια πολλά.

 Ariel, Guy, Claude, David, Suzette ... et tous les visiteurs de ce site internet qui t'est consacré

 

p.s. Ce site a maintenant plus de 2.500 pages, et nous nous réjouissons pour toi qu'il ait accueilli depuis 1996 près de 475.000 visiteurs

 

Photo: Independent Balkan News Agency

Résultat de recherche d'images pour "mikis theodorakis"

Míkis Theodorakis appelle «à la création d’un nouveau mouvement EAM», Front National de Libération (grand mouvement de la Résistance lié au PC grec durant les années 1940). Il importe qu'en ces heures douloureuses pour la Grèce son appel visionnaire soit connu.

"Je dois m’exprimer, parce que je vois qu’un élément n’a pas été compris d’aucun parti comme vraiment sérieux (en relation au refus de la proposition de Tsipras et de l’approche des «européens» avec un texte contenant de nouvelles mesures d’austérité, humiliant et par conséquent inacceptable) : Je veux dire que j’ai l’opinion que l’élément idéologique est dominant et l’attitude de l’Europe à l’égard de gouvernement [grec] actuel qui proclame fièrement qu’il est de gauche. C’est parce que nous vivons actuellement une nouvelle ère d’hystérie anti-communiste, conduite par l’OTAN et ses plans de changer l’Ukraine en une base stratégique pour l’utiliser comme un tremplin contre la Russie de Poutine, l’Ennemi désigné numéro 1.

Vous vous demanderez peut être: «Mais qu’a à voir la Russie actuelle avec le Communisme?». La réponse est que, au delà du système politique et économique actuelle de la Russie, les puissances occidentales craignent que profondément au cœur du peuple russe se cachent les éléments de l’ère communiste. Et en Russie, la crainte d’un impérialisme américain agressif, qui l’oblige à dépenser une grande partie du budget de l’Etat dans un arsenal nucléaire créé à l’époque soviétique que les gouvernants actuels non seulement entretiennent mais améliorent pour qu’il demeure équivalent  à la force nucléaire des américains et de l’OTAN.

Lire la suite : THEODORAKIS: APPEL À UN NOUVEL «EAM»